L’entrepreneuriat social : l’utilité sociale au cœur de votre projet

Le modèle de croissance de ces dernières décennies montre ses limites. C’est pour cela que nous devons inventer de nouveaux modes de vie, plus respectueux de la nature et des hommes.  Ainsi, vous rêvez de donner du sens à votre activité professionnelle, vous voulez vous rendre utile face aux défis sociaux et environnementaux et pour cela vous voulez créer une entreprise. Alors, comment passer du rêve à la création d’une entreprise sociale ? c’est ce que nous allons voir dans cet article.

L’entrepreneuriat social : qu’est-ce que c’est ?

Recourir à l’entrepreneuriat pour répondre à des besoins sociaux, qui ne sont pas satisfaits par la puissance publique ou par les entreprises privées, n’est pas une démarche nouvelle. L’entrepreneuriat social est un concept importé des Etats-Unis. c’est le terme social business qui apparaît en premier. Aujourd’hui 215 000 établissements en France relèvent de l’économie sociale et solidaire, et près de 2,3 millions de personnes travaillent dans ce secteur en France, ce qui représente 12% de l’emploi du secteur privé.

La définition d’une entreprise sociale a fait l’objet de nombreux débats. C’est finalement la loi sur l’économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 qui a permis de donner un cadre légal en France. Le terme économie sociale et solidaire (ESS) désigne les entreprises organisées sous forme de mutuelles, coopératives, fondations ou associations, dont les activités et fonctionnements internes sont fondés sur un principe d’utilité sociale et de solidarité.

entreprise ess

Pour créer une entreprise dans ce secteur, y compris en micro-entreprise, vous allez devoir être doublement convaincant. D’abord vous allez devoir être crédible sur le plan financier, mais aussi sur le plan social, puisque la performance de votre entreprise va se mesurer aussi sur l’efficacité sociale. Vous allez devoir rédiger un business plan social. Le business plan est un outil utilisé pour tous les projets d’entreprise, mais certain point de ce document devra être adapté au secteur social. Vous devrez par exemple trouver des indicateurs simples qui doivent répondre à trois questions : qui sont les bénéficiaires ? qu’est-ce qui est fait pour eux ? et quels sont les résultats attendus ?

Comment démarrer votre activité ?

Enfin prêt à démarrer ? vous avez une idée d’entreprise sociale, utile et innovante. Il vous faudra maintenant trouver le bon accompagnement, vous ne serez jamais seul, vous allez pouvoir compter sur tout un écosystème, qui partout en France va se mobiliser autour de votre projet. Il y aura des banquiers, des investisseurs publics et privés, des réseaux d’accompagnement, des crowndfunders etc.

Des incubateurs et accélérateurs peuvent vous aider à passer de l’idée à la création. Cela se déroule sur une période de 6 à 12 mois. Vous bénéficierez de formations, de coaching personnalisé, des ateliers, de plus cela vous permettra d’élargir votre réseau, ce qui est important lors de la création d’une entreprise quel que soit son domaine d’activité.

Il existe également des coopératives d’activité et d’emploi (CAE), c’est une autre option possible pour tester votre projet. La CAE vous permet d’avoir le statut d’entrepreneur salarié en CDI tout en bénéficiant de la couverture sociale. Ainsi, cela vous offre un cadre sécurisant.

Une autre option est possible, ce sont les espaces de coworking, ils associent les avantages des open-spaces, tout en vous permettant d’être entourés de communautés d’entrepreneurs. Ces lieux peuvent être payants ou gratuits, vous pouvez les louer pour l’année ou juste pour une journée.

Pour vous accompagner dans toutes vos démarches, vous pouvez faire appel aux Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire, elles sont chargées d’assurer la promotion et la représentation du secteur de l’économie sociale et solidaire sur l’ensemble des territoires. Elles ont un rôle de formation et d’accompagnement des employés et des dirigeants de ce secteur.

L.D.