Stratégie d’externalisation ou d’intégration: laquelle choisir ?

La stratégie est un choix de positionnement pris par le dirigeant de l’entreprise. Le terme provient du grec strategia. L’élaboration de la stratégie résulte en général de la confrontation des objectifs de l’entreprise, avec les compétences et ressources dont elle dispose, et l’environnement dans lequel elle évolue. Ainsi, le dirigeant peut par exemple opter pour une stratégie d’externalisation ou d’intégration.

 

La stratégie d’externalisation : La première solution

Lorsqu’on évoque l’externalisation, c’est lorsque l’entreprise choisit de faire appel à une entreprise extérieure pour lui confier une partie de ses activités. L’externalisation apparaît sous diverses formes, la première est la sous-traitance, cela consiste à confier à une entreprise extérieure une partie de ses activités stratégiques, par exemple une partie de sa production. Cette sous-traitance peut prendre deux formes principales : la sous-traitance de capacité et la sous-traitance de spécialité. La sous-traitance de capacité c’est lorsqu’à un moment donné l’entreprise va être confrontée à une augmentation temporaire de sa production et donc elle va sous-traiter ce surplus d’activité à l’extérieur. La sous-traitance de spécialité c’est au contraire lorsque l’entreprise va confier à une autre entreprise une activité qu’elle ne maîtrise pas.

Stratégie d'entreprise

Une autre forme de l’externalisation de l’entreprise, c’est l’externalisation des fonctions qui sont considérées comme non essentielles, on parle également de fonction de soutien. La fonction non essentielle c’est par exemple la fonction de comptabilité ou de communication. L’entreprise n’a pas de service de communication, n’a pas de service de comptabilité elle va externaliser cette fonction.

Enfin, l’entreprise peut accorder le droit d’exploiter sa marque, elle va le faire par le biais d’un contrat de franchise ou de concession.

Cette stratégie d’externalisation elle a des avantages, le premier c’est le fait de recentrer son activité sur son métier. Le fait de se recentrer sur son métier ça va lui permettre dans un premier temps de réduire les coûts, notamment les coûts salariaux, mais aussi de simplifier la gestion de l’entreprise.

Par contre à partir du moment où vous choisissez la stratégie d’externalisation, l’entreprise va devoir être très vigilante à un certain nombre d’éléments qui pourrait lui porter préjudice. Le premier élément est la dépendance. En effet, lorsque vous externalisez vous allez être dépendant vis-à-vis des entreprises à qui vous allez confier certaines activités. Si l’entreprise ne respecte pas les délais, alors vous serez forcément pénalisé. Le deuxième élément, vous allez devoir contrôler ce qui est fait par l’entreprise à laquelle vous sous-traitez les activités. La réalisation de ces contrôles aura évidemment un coût. En recourant à l’externalisation, vous risquez de perdre en qualité puisque vous ne maîtrisez pas l’ensemble du circuit de production. En perdant de la qualité, cela va impacter l’image de marque de l’entreprise. Enfin, vous pouvez réaliser des transferts de compétences et vous pouvez perdre un certain savoir-faire.

La stratégie d’intégration : La seconde solution

L’intégration est un regroupement d’entreprises pour contrôler l’ensemble des activités. Ce regroupement peut prendre deux formes, une forme horizontale et verticale. La forme horizontale ça va consister à prendre le contrôle d’une entreprise qui exerce les mêmes activités, de cette façon vous allez augmenter vos parts de marché. Vous pouvez également choisir l’intégration verticale, cela consiste à prendre le contrôle de différentes étapes de production. Lorsque vous choisissez l’intégration verticale, vous pouvez la faire en amont et ou en aval. En amont, cela signifie que l’entreprise va intégrer ses fournisseurs, alors que si vous choisissez l’intégration verticale en aval vous allez intégrer les clients et ou les distributeurs.

L’intégration a des avantages significatifs, le premier c’est la sécurisation des approvisionnements si vous intégrez en amont, ou des débouchés si vous intégrez en aval. Cela vous permet d’avoir un contrôle global de toute la production. Élément également important, l’intégration permet de s’approprier de nouvelles technologies, car lorsque vous intégrez une entreprise vous absorbez les technologies qu’elle maîtrise. L’intégration permet de réaliser des économies d’échelle, puisque vous allez pouvoir mutualiser un certain nombre de services, d’éléments de votre production. Et enfin, ça va tout simplement vous permettre d’améliorer votre position sur un marché et d’améliorer vos marges commerciales.

Toutefois, il faut que l’entreprise soit vigilante parce qu’une intégration signifie forcément une gestion des activités complexifiées, puisque les domaines d’activités stratégiques (DAS) sont diversifiés, l’organisation est donc plus difficile. Par ailleurs, l’intégration va nécessiter de coordonner et de restructurer vos activités, cela se traduit généralement par une réduction du personnel. Enfin, l’entreprise peut voir son image diluée lorsqu’elle intègre des secteurs d’activité différents. Pour compléter notre article, nous vous invitons aussi à lire notre sujet sur la spécialisation et la diversification stratégique.

L.D.