Qu’est-ce que la recherche et le développement ?

Vous vous intéressez à tout ce qui concerne la vie des entreprises et vous aimeriez connaître la définition de recherche et développement ou R et D parce que vous avez entendu l’expression mais sans savoir précisément ce que cela recouvre ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Recherche et le développement : définition

Dans la vie de très nombreuses entreprises, pour pouvoir progresser sur un secteur d’activité donné ou pour pouvoir tout simplement ne serait-ce que maintenir une bonne position par rapport aux concurrents, la case recherche et développement, régulièrement abrégée « R & D » (lire R et D) est incontournable. Mais de quoi s’agit-il au juste ? La recherche et le développement désigne au sein d’une entreprise l’ensemble des pratiques visant à acquérir de nouvelles connaissances et / ou compétences dans l’optique de pouvoir proposer de nouvelles applications en complément de celles déjà proposées, ou de pouvoir proposer un service et / ou des produits plus élaborés et de meilleure qualité.

Ainsi, dans une volonté de croissance importante de la part de l’entreprise, la recherche et le développement est une activité qui s’invitera partout ou presque, dans les techniques de production, dans l’organisation globale de la société ou même dans ces stratégies de communication pour ne citer que quelques exemples.

La recherche et le développement, un budget potentiellement conséquent

Comme vous pouvez l’imaginer, toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins en matière de recherche et développement. Au-delà de la taille de la société, qui – contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent à tort – n’est pas un critère prioritaire en la matière en comparaison de l’activité en elle-même, les budgets et / ou les ressources humaines allouées à la recherche et développement peuvent être particulièrement conséquents.

Et cela touche bien l’activité économique en elle-même, plus que sa catégorisation professionnelle. Ainsi, certaines sociétés du secteur primaire pourront avoir davantage de besoins en matière de recherche et développement que des sociétés du secteur tertiaire. Toutefois, même s’il n’y a pas de règle immuable en matière de R & D, il faut reconnaître que les entreprises du secteur industriel sont en quête constante de performance et consacrent donc des moyens conséquents à la recherche et au développement et que dire bien sûr des activités économiques de recherches « pures ».

Par exemple, une entreprise de fabrication de pièces composites comme Artois Composites qui travaille en permanence avec une clientèle exigeante et elle-même en recherche et développement permanents comme l’aérospatial ou le ferroviaire se devra de réfléchir en permanence à l’amélioration des pièces en matériaux composites qu’elle fabrique au quotidien. Autre exemple, les laboratoires pharmaceutiques et toutes les activités qui tournent autour de la recherche médicale auront par définition un budget et du personnel majoritairement dédiés à la recherche et au développement.

C.S